mercredi 18 juin 2014

Incendie criminel à bord du navire Scandinavian Star en 1990

Ce qui suit est la traduction d'un article paru sur le site d'information alternative norvégien nyhetsspeilet.no le 5 février 2013. Il résume bien l'opinion de beaucoup de personnes sur le sujet.
Le nuit du 7 avril 1990, le navire Scandinavian Star était sur son itinéraire vers le sud d'Oslo à Frederishaven avec 387 passagers et un équipage de 98 personnes à bord.
Un petit feu s'est déclaré dans un pont intermédiaire à bâbord que des passagers ont pu facilement éteindre alors que le navire était le long des côtes suédoises, en dehors des eaux norvégiennes. Puis, un feu plus puissant a éclaté dans un couloir attenant au pont des voitures, côté tribord, qui s'est propagé rapidement à la partie du navire où se trouvaient les cabines passagers.

159 personnes sont mortes dans l'incendie, dont 136 Norvégiens. Il n'a pas été possible d'éteindre tous les incendies à bord du navire jusque dans l'après-midi du 8 avril.

Le Scandinavian Star encore en feu dans le port tandis que la lutte contre les incendies continue
Bien que tout laisse à penser à un incendie criminel aux conséquences désastreuses, l'enquête de la police norvégienne a été bâclée de manière superficielle. En effet, l'enquête a été close très vite après qu'un chauffeur de camion danois qui est mort dans l'incendie a été identifié comme incendiaire.

Brynfors et plusieurs autres considèrent qu'il est impossible que le chauffeur de camion ait pu être l'incendiaire. Il s'appuie sur le fait que le chauffeur est mort au cours du second des six feux différents en cours ce jour là et sur plusieurs autres indices.

Ingvar Brynfors, premier pompier arrivé à bord du navire en feu  (NRK)
Le pompier estime que l'enquête de la police norvégienne n'a pas été assez poussée. Il n'a jamais été interrogé, mais a répondu à une simple question.

"J'ai vu et j'ai su ce qui s'est passé. J'ai vu les différents départs de feu sur le navire. Le chef de la police norvégienne m'a demandé une fois et ensuite, j'ai parlé de façon totalement inutile dans une entrevue à la télévision suédoise."

Ingvar Brynfors a été le premier pompier arrivé à bord du navire en feu. Il savait ce qui s'était passé, mais n'a pas été convoqué par les enquêteurs de la police norvégienne.


Le précédent juge, actuel chef de la Cour suprême, Tore Schei, a conduit la commission d'enquête scandinave sur l'accident du Scandinavian Star dans la période d'avril 1990 à janvier 1991. Actuellement le procureur général Tor-Aksel Busch est particulièrement ciblé par la Fondation "Etterforskningen av Mordbrannen på Scandinavian Star".'(NdT : Enquête d'incendie criminel sur le Scandinavian Star)

Le nouveau rapport

La fondation "Etterforskningen av Mordbrannen på Scandinavian Star" une fondation qui a été créée par les parents des victimes, a présenté un nouveau rapport préparé par des experts norvégiens et suédois sur ce qui a causé l'incendie.

Selon ce nouveau rapport approfondi, au moins trois membres de l'équipage sont derrière le feu. L'équipage a également contribué à saboter les efforts des sauveteurs. La mort du chauffeur danois l'innocente des multiples incendies volontaires à bord.

Dans une lettre adressée au Comité de la Justice, les représentants de la Fondation ont déclaré que Tor-Aksel Busch a délibérément menti pour ne pas reprendre l'affaire. Le groupe d'action du Scandinavian Star va reprendre la lutte plus sévèrement contre Tor-Aksel Busch.

Évaluation des relations de Tor-Aksel Busch avec l'histoire Scandinavian Star:

Comme assistant au procureur général Busch a volontairement contribué à saboter l'enquête menée sur le pire incendie criminel de la Norvège. Comme procureur général, il a menti délibérément comme élément de justification pour ne pas mener une enquête adéquate après l'incendie meurtrier.

Busch a abusé de sa fonction pour commettre des actes illégaux dans le but d'empêcher que la vérité sur la catastrophe du Scandinavian Star soit découverte par une enquête de police impartiale.

*

Nyhetsspeilet révèle que dans six des plus graves affaires criminelles de l'histoire de la Norvège le procureur Tor Aksel Busch est impliqué. Il est à craindre que ces enquêtes aient été menées de la même façon. Parmi elles, l'enquête sur les attentats du 22 juillet 2011 qui, pour moi, n'ont pas trouvé de conclusion satisfaisante avec l'arrestation d'une seule personne alors que de nombreux éléments suggèrent qu'il s'agit d'une opération demandant de nombreuses ressources et que des témoignages importants ont été écartés, mais ceci est une autre affaire
Busch a été nommé procureur général en 1981, sept ans seulement après avoir été nouvellement nommé avocat. Il était l'adjoint du procureur général en 1987 et a repris le poste de procureur général en 1997.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Le spam est notre ennemi à tous et pour l'éviter, les commentaires sont modérés à priori.