vendredi 26 décembre 2014

Titanic 1912

Le Titanic est le navire de référence en matière de naufrage. C'est à tel point que dès que quelque chose tourne à la catastrophe, on évoque son nom.
Lors de l'évacuation du Costa Concordia, des passagers arrivés dans le petit port de Giglio Porto ont évoqué le film de Cameron sur le fameux navire réputé insubmersible qui a pourtant coulé dans l'Atlantique nord le 14 avril 1912, faisant plus de 1500 victimes. Pourtant, en apparence, les deux accidents n'ont rien de comparable.

Ce paquebot, d'une longueur de 269 mètres, était le plus grand jamais construit, luxueux, des personnalités y avaient pris place, ainsi que de nombreux Irlandais partant tenter leur chance en Amérique. C'était son voyage inaugural. la compagnie propriétaire de ce navire, White Star Line, avait construit un second navire identique, l'Olympic, et un troisième, le Gigantic, qui n'était pas tout à fait terminé.

Il n'y a jamais une seule cause à une catastrophe et nous allons voir qu'ici, c'est plus que jamais vrai.

Le Titanic faisait donc route vers New-York. Il n'était pas complet. 1.243 passagers seulement s'y trouvaient alors que sa capacité était de plus de 2000.

Alors que sait on de ce qui s'est passé ?
Le Titanic filait à 22 nœuds, ce qui était normal pour arriver à la bonne date à New-York. La passerelle a été avertie de la présence de glaces dans les environs et n'a rien modifié à sa course. Les vigies ne disposaient pas de jumelles et la nuit était froide et sans lune. La montagne de glace n'a été aperçue que moins d'une minute avant la collision. L'éviter était impossible.

Ce qui est certain, c'est que le Titanic a heurté cet iceberg dérivant du coté tribord. De nombreux passagers rescapés en ont témoigné, mais contrairement à ce que les journaux d'époque avaient déclaré, l'examen de l'épave a prouvé qu'il n'y avait pas eu une énorme déchirure de 90 m de long, mais une succession de petites fentes qui ont permis à l'eau de s'infiltrer à l'intérieur de la coque.

Un ingénieur américain a étudié les matériaux utilisés pour la construction du navire. Des plaques d'acier rivetées. L'acier des plaques était irréprochable, mais il a trouvé une faiblesse dans l'acier des rivets situés à l'avant, ce qui pourrait avoir causé une rupture de certains d'entre eux. C'est en réalité la seule faille technique qu'on ait trouvé, mais elle est de taille, car si en fonctionnement normal, ces rivets pouvaient parfaitement convenir, en cas de choc, par contre, ce n'était pas le cas.

Il y aurait beaucoup à dire sur les circonstances de l'accident et sur les événements qui ont eu lieu après. Tellement qu'il est difficile de s'y retrouver. Les trois banquiers qui se trouvaient à bord et ont péri dans le naufrage s'opposaient à la création de la réserve fédérale américaine et auraient certainement eu gain de cause, ce qui constituait une bonne raison de couler le Titanic, mais certains appelleront ça "une théorie du complot". Une autre hypothèse était que les deux navires Olympic et Titanic avaient été échangés parce que l'Olympic avait été endommagé par un accident précédent, mais encore aurait-il fallu savoir que le navire parti pour New-York allait couler, ce qui nous ramène au cas précédent.

Pour ce qui concerne les moyens de survie, les brassières de sauvetage étaient en quantité suffisantes mais la réglementation de l'époque n'obligeait pas à avoir des canots de sauvetage pour toutes les personnes à bord. Le nombre de canots étant calculé en fonction du tonnage et non du nombre de passagers. Le Titanic en possédait 20, ce qui était plus que la norme. Le capitaine ayant explicitement donné des ordres pour que les femmes et les enfants soient sauvés en premier, les hommes avaient peu de chances de s'en sortir et les membres de l'équipage encore moins, ce qui est contraire à toutes les statistiques connues.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Le spam est notre ennemi à tous et pour l'éviter, les commentaires sont modérés à priori.