mardi 29 novembre 2016

Steuben, le naufrage

Le 9 Février, juste après 22 heures, heure de Moscou.
Le Steuben, chargé de milliers de blessés et de réfugiés fait route de Pillau vers l'ouest de l'Allemagne. Il vient de doubler le lieu du naufrage du Wilhelm Gustloff.



Le commandant du sous-marin soviétique S-13, Alexandre Marinesko, a vu la lueur des cheminées des navires escortant le Steuben. D'après les alliés, il pensait qu'ils escortaient un croiseur. Il a commencé à suivre sa cible. Il a dû se mettre en plongée lorsque l'un des navires d'escorte s'est brusquement dirigé vers le S-13. Une heure plus tard, il a pu reprendre sa poursuite silencieuse derrière les navires. A 2h50, il décide d'attaquer et ordonne de lancer deux torpilles des tubes arrière.

Un passager qui avait déjà survécu à un torpillage précédent a immédiatement su ce qui arrivait, à cause du bruit caractéristique que fait une torpille. La torpille avait frappé la proue, tuant la plupart des membres de l'équipage dans leurs quartiers.

"J'ai couru vers le pont. Sur mon chemin, j'entendais des coups qui résonnaient dans les couloirs. Les soldats blessés qui avaient gardé leurs armes et tentaient de se suicider. Quand je suis arrivé sur le pont, le bateau avait déjà pris de la gîte. Beaucoup de gens ont été pris de panique et ont sauté directement dans la mer, il faisait très froid et ils n'ont pas vécu longtemps. J'ai réussi à monter dans un radeau." 

Gerhard Dopke, un soldat qui ne marchait pas et avait les deux mains bandées, avait rampé à l'aide des coudes dans les escaliers après avoir entendu les coups de feu. Il a atteint le pont et rampait encore quand une grande vague l'a balayé dans la mer. La chance était de son côté. un radeau vide est allé à la mer avec lui et il est tombé dessus. Ensuite, d'autres sont montés par dessus lui et il a perdu connaissance. Il a survécu au naufrage.

Deux jeunes filles, à qui on avait dit de ne pas s'inquiéter parce qu'il ce s'agissait que d'une collision entre deux navires, ont préféré aller sur le pont alors que le navire penchait réellement beaucoup. Elles ont descendu l'échelle de corde le long de la coque jusqu'à un radeau. Elle y étaient à peine que le Steuben a basculé dans la mer, engloutissant tous ceux qui y étaient restés avec lui.

Il s'était écoulé 20 minutes depuis la frappe de la torpille et le naufrage. Selon les Russes, 659 personnes auraient survécu. Environ 300 selon les documents du torpilleur T-196 qui a recueilli les naufragés. Il y a entre 3.500 et 4.000 victimes, soit trois fois le nombre qui ont péri lors du naufrage du Titanic 33 ans plus tôt.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Le spam est notre ennemi à tous et pour l'éviter, les commentaires sont modérés à priori.